Qu'est ce que la marque Fil de Garance ?

Fil de Garance est une marque déposée de la société L.Factory, une société coopérative à finalité sociale, dont une partie des bénéfices est versé à l'asbl Helping Hand Belgium, qui soutient plusieurs projets au Bangladesh, dans le secteur de l'éducation et de la santé.

Quel est l'objectif de Fil de Garance?

Fil de Garance a comme objectif de sensibiliser le public à consommer de manière éco-responsable dans le secteur textile, en communiquant et partageant des informations de manière ludique sur le sujet de la couture, de l'upcycling, du recyclage et toute autre initiative qui oeuvre pour une meilleure consommation du vêtement de manière générale. Fil de Garance souhaite mettre en avant des marques qui sont dans la démarche de slow fashion.

Qui a créé Fil de Garance ?

Julie Delhauteur est à la base de la création de la marque. Graphiste et webdesigner de formation, Julie a également suivi la formation de technicienne en habillement et ameublement.

Pourquoi Fil de Garance soutient l'asbl Helping Hand Belgium?

Julie Delhauteur a vécu 2 ans et 3 mois dans la ville de Barisal au Bangladesh en 2000 et 2001 avec son mari et son fils, jeune bébé de 4 mois à l'époque. Après le Bangladesh, 4 autres années d'expatriation au Laos et au Sénégal, la famille est rentrée se poser en Belgique. 

Le Bangladesh est le pays qui a tellement marqué par ses rencontres et sa vie sur place, que Julie et Thierry ainsi qu'un autre membre de la famille ont créé l'asbl Helping Hand Belgium en 2009, afin d'aider certains projets, notamment les frères de Taizé, installés dans ce pays depuis plus de 40 ans.

Quelles sont les activités de Fil de Garance ?

- Des cours et des stages de couture pour enfants, ados et adultes à l'atelier d'Eghezée (Namur).

- Des cours de crochet à l'atelier d'Eghezée (Namur).

- Un e-commerce de kits, de patrons et de tutos couture.

- La vente de tissus éco-responsable certifiés Oeko-tex et Gots, des cuirs végétaux, des matières naturelles (lin/chanvre) qui proviennent de Belgique ou de régions/pays proches.

- La participation à des événements liés à la slow fashion.

- La sensibilisation auprès du jeune public (fin primaire et humanités) des méfaits de la fast fashion sur la planète, via des ateliers dans les écoles.

- Des voyages réguliers au Bangladesh qui permettent d'informer et de sensibiliser le public à l'industrie textile.